Navigation – Plan du site

Le sublime anomique – Le renversement de l’histoire de Kant à Lyotard

Éditions l’Harmattan, coll. Esthétiques, novembre 2008, 220 pages
Laurence Manesse Cesarini

Résumé

L’historien cherche des faits, le philosophe le sens. Et bien évidemment qu’Auschwitz pose problème quant au sens. Cet essai cherche précisément à articuler ce qui nous est arrivé avec Auschwitz et tente de montrer en quoi une nouvelle époque de l’humanité s’est ouverte. La posture est plutôt kantienne, l’enchaînement lyotardien, quand il s’agit de voir à travers l’art, l’expérience du xxe siècle faire signe à la pensée.

Haut de page

Image1

Couverture : Claude Manesse, La Tentation de saint Antoine (détail), huile sur toile, 2,10x30m, 1978.

Si Auschwitz est devenu symbole de déshumanisation, plus fondamentalement n’est-il pas le nom paradigmatique d’un évènement inouï de l’histoire des hommes ? Cette proposition fait-elle encore question aujourd’hui ? Sans doute non. Auschwitz s’est inscrit dans nos livres d’histoire, s’est transformé en musée, et la date anniversaire de la libération des camps est l’occasion de cérémonies commémoratives. Mais la connaissance d’un fait et sa compréhension humaine ne sont pas la même chose parce qu’elles ne relèvent pas de la même catégorie du jugement. L’historien cherche des faits, le philosophe du sens. Et bien évidemment qu’Auschwitz pose problème quant au sens. Cet essai cherche précisément à articuler ce qui nous est arrivé avec Auschwitz et tente de montrer en quoi une nouvelle époque de l’humanité s’est ouverte. La posture est plutôt kantienne, l’enchaînement lyotardien quand il s’agit de voir comment, à travers l’art, l’expérience du xxe siècle peut, à l’occasion, faire signe à la pensée.

Table des matières

PHRASER L’INARTICULABLE
Introduction

VARIATION AUTOUR D’UN SIGNE DE L’HISTOIRE
Penser l’humanité
Ce qui fait évènement de l’Histoire

DU SUJET ESTHÉTIQUE OU JE-SANS-MOI
Le désintéressement et son sens
La forme de l’université
La finalité dans sa forme
Le sens commun, l’autre du concept

PAROLE DE SURVIVANTS
Impuissance du langage
L’univers problématique de la phrase du survivant
- Le destinateur
- Le destinataire
- Le référent
- Le sens

DU SUBLIME AUTHENTIQUE AU SUBLIME ANOMIQUE
Du sublime authentique
Penser une autre figure du sublime
Du renversement du sublime ou sublime anomique
Conclusion

REGARD PHRASÉ
Ce qu’il en est du figural
Du Figural
Figure matrice ou crise de la surface d’inscription
- Ce que fait la surface d’inscription
- La crise de la surface d’inscription
De l’irreprésentable à l’imprésentable
Ce qu’il en est de l’apparaître
Ce qui fait époque
Où s’installent les appareils ?
Point de connexion ou le sublime des appareils
Penser un temps esthétiques
Un art sublime est-il possible
Études de cas
Le Cri d’Edvard Munch, figure de phrase-affectUntitled, Fiorenza Menini
Rothko, rétrospective
Holocauste, le « poème » de Charles Reznikoff
Et pour conclure

Bibliographie

  • Logo Maison des sciences de l’homme Paris Nord
  • Logo Paris Art
  • Logo crossXwords
  • Logo Rheinsprung11
  • Logo Intermédialités
  • Revues.org